Comprendre et mieux gérer le stress pour vivre une vie plus productive

Comprendre et mieux gérer le stress pour vivre une vie plus productive

Comprendre et mieux gérer le stress

Nous faisons tous face à différents degrés de stress tout au long de nos vies, qu’il s’agisse du stress résultant du travail, de la gestion d’une entreprise, ou d’une vie personnelle trop mouvementée.

Mal géré, le stress peut rapidement s’intensifier et créer une avalanche de problèmes. À titre d'exemple, le stress peut négativement impacter votre sommeil, le manque de sommeil peut nuire à votre performance, et les déséquilibres qui en résultent risquent de s’intensifier si la situation n’est pas gérée à temps.

Cela dit, l’idée répandue qui laisse croire que « le stress est mauvais » demeure trop simpliste pour analyser le problème.

Notre relation avec le stress est en réalité beaucoup plus complexe. Il ne s’agit pas seulement de surmonter le stress, mais de le comprendre, de le gérer, et de l’exploiter pour vivre une vie plus productive.

Quelles sont les causes du stress ?

causes du stress

Selon Walter Cannon, le psychologue qui a décrit le concept de « réponse combat-fuite », la fonction principale du stress est l’autoprotection.

Dans de nombreux cas, il s’agit d’une réponse physiologique bénéfique qui nous prépare mentalement et physiquement à faire face aux défis et aux menaces. Le stress affecte la chimie du cerveau de façon à améliorer notre concentration, notre activité cognitive, et il peut même aiguiser nos sens.

Mais dans d’autres circonstances où le stress ressenti n’est pas justifié, ses conséquences pourraient en effet être néfastes.

« En fin de compte, le stress est notre réaction face aux facteurs qui menacent notre survie : défis réels ou éventuels qui peuvent impacter notre capacité à satisfaire nos besoins réels ou perçus. »

Les facteurs de stress peuvent être exogènes ou endogènes :

  • Les facteurs de stress exogènes peuvent adopter plusieurs formes : changements survenant dans l’environnement, conditions de travail, nouvelle tâche intimidante, événements/circonstances/obligations qui échappent au contrôle de l’individu (comme une date butoir imposée, une journée pluvieuse, ou des factures à payer), et ainsi de suite.
  • Les facteurs de stress endogènes comprennent généralement les pensées et les comportements ; par exemple, la façon dont nous mangeons et nous dormons, ou nos sentiments de colère et d’anxiété.

Par ailleurs, le stress peut faire allusion à différents types d’angoisse. On peut le classifier en deux catégories principales : le stress aigu et le stress chronique.

Le stress aigu peut vous donner des superpouvoirs

Nous sommes tous familiarisés avec ce type de stress, qui nous éveille aux défis et aux sensations fortes du moment présent et qui se révèle particulièrement bénéfique lorsque nous sommes confrontés à une menace impliquant des conséquences réelles (comme une date butoir importante).

Si vous avez tendance à procrastiner, par exemple, le stress aigu vous a probablement déjà permis d’entrer dans un état de flow lorsqu’un projet d’importance devait être complété avant une date limite donnée. Les contraintes de temps peuvent ainsi être considérées comme un facteur de stress positif qui augmente la productivité.

Cependant, des épisodes chroniques de stress aigu — couramment vécus dans le cadre des styles de vie chaotiques d’aujourd’hui — peuvent exagérément stimuler votre esprit ; distraction, manque de productivité et épuisement peuvent en résulter.

Le stress chronique impacte négativement votre qualité de vie

C’est ce que nous appelons généralement le mauvais stress. Il vous épuise au fil du temps. Il est souvent dérivé de conditions environnementales ; par exemple, un emploi que vous n’appréciez pas, une relation malsaine, ou des difficultés financières.

Le stress chronique peut négativement impacter la qualité de votre sommeil et accélérer le processus de vieillissement. Il ne nous est pas toujours possible d’atténuer les sources de stress chronique dans nos vies. Mais le stress, comme mentionné précédemment, constitue une réaction aux facteurs menaçant notre survie. Il nous est possible de contrôler ces facteurs, du moins dans une certaine mesure.

Bon stress et mauvais stress

Le stress n’est pas toujours mauvais.

Certaines personnes voient leur productivité augmenter lorsqu’elles sont sous l’emprise du stress. Au contraire, d’autres font le nécessaire pour s’organiser à l’avance et éviter à tout prix toute pression inutile. Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise approche. Cela dit, vous devez non seulement être conscient de la façon dont vous réagissez au stress, mais également avoir une bonne compréhension des tâches qui doivent être accomplies.

Certaines tâches peuvent être difficiles à accomplir sans aucun stress. La bonne quantité de stress pourrait ainsi stimuler votre productivité. Mais il va sans dire que des niveaux élevés de stress peuvent entraîner une stimulation exagérée des centres cognitifs et émotionnels, des épisodes dépressifs, des états d’angoisse et de frustration, une baisse de performance, et d’autres répercussions négatives pourraient en résulter.

Selon la loi de Yerkes et Dodson, le travail qui requiert de l’endurance psychologique (tâches routinières et répétitives, ou projets nécessitant un engagement important en matière de temps) peut être accompli plus facilement lorsque des niveaux élevés de stress aigu sont ressentis. En revanche, il est souvent possible de se focaliser sur des tâches nouvelles ou inhabituelles sans être soumis à une pression importante.

Comment gérer le stress : 6 stratégies à tester

Comment gérer le stres

Maintenant que nous comprenons mieux les causes du stress et son impact sur nos vies, explorons certaines stratégies permettant de le gérer plus efficacement.

Ce n’est pas une coïncidence si les concepts présentés à continuation nous encouragent non seulement à changer nos perspectives, mais également la façon dont nous utilisons notre ressource la plus limitée : le temps.

Donnez la priorité à ce qui est important, et non à ce qui est urgent

Avec tellement de détails et de projets à gérer entre vie personnelle et vie professionnelle, il peut être difficile de hiérarchiser vos tâches lorsque celles-ci semblent avoir le même degré d’importance.

C’est pourquoi il se révèle essentiel d’établir un processus fiable pour hiérarchiser vos différentes tâches et gérer efficacement le stress. Bien que cela puisse être réalisé de façon traditionnelle en se fondant sur le degré de difficulté et le temps nécessaire à l’accomplissement de chaque tâche, il existe une méthode populaire permettant d’évaluer le travail devant être accompli selon deux critères :

  1. Importance : la tâche contribue-t-elle à vous rapprocher de vos objectifs personnels et professionnels ?
  2. Urgence : la tâche doit-elle être accomplie rapidement ? Y aura-t-il des conséquences négatives si vous l’ignorez ?
« Le principe de priorité stipule ce qui suit : (a) vous devez savoir différencier ce qui est important de ce qui est urgent ; (b) vous devez faire ce qui est important en priorité. » — Steven Pressfield, La guerre de l’art

La matrice d’Eisenhower vous sera d’une grande utilité pour prioriser l’importance sur l’urgence.

 matrice d’Eisenhower

Ladite matrice se compose de 4 cases :

  • Important et urgent : par exemple, une campagne marketing qui doit être lancée avant la fin de la semaine.
  • Important, mais pas urgent : par exemple, engager un assistant virtuel pour gérer les tâches de service client.
  • Pas important, mais urgent : par exemple, une réunion à laquelle vous devez assister, mais qui ne présente pas réellement d’intérêt.
  • Ni important, ni urgent : par exemple, un service que vous devez rendre à une personne que vous ne connaissez pas très bien.

Cette matrice vous sera probablement plus utile qu’une liste de tâches traditionnelle.

Cet outil vous permet en fin de compte de fonder vos décisions sur la valeur du travail qui doit être accompli : la tâche considérée vous rapprochera-t-elle davantage de vos objectifs ?

Il vous faudra donc hiérarchiser vos tâches de la façon suivante :

  1. Identifier d’abord les tâches qui sont à la fois urgentes et importantes et les accomplir en priorité en raison de la valeur qu’elles apportent et de la limite de temps à respecter.
  2. Identifier ensuite ce qui est important, mais pas urgent. Lorsqu’elles sont ignorées pendant trop longtemps, les tâches de cette catégorie peuvent devenir urgentes. Il est donc préférable de les entamer avant que cela ne se produise.
  3. Par la suite, identifiez ce qui est important, mais pas urgent. Il s’agit généralement de tâches comme répondre aux e-mails, assister aux réunions, payer des factures à temps, etc. Même si ces tâches ne sont pas d’une extrême importance, elles impliquent des dates limites à respecter. Par conséquent, en période de surmenage, ne vous laissez pas submerger par les tâches de ce type, puisqu’en fin de compte celles-ci ne constitueront pas d’obstacles à l’accomplissement de vos objectifs.
  4. Finalement, il y a les tâches qui ne sont ni importantes ni urgentes. Ce sont souvent les tâches qui peuvent être mises de côté sans qu’il y ait de véritables répercussions négatives. Ce sont les premières tâches à mettre de côté si vous souhaitez alléger votre charge de travail.

Dites « non » plus souvent

Vous pourriez vivre une vie plus riche et plus intéressante en exploitant simultanément plusieurs opportunités. Mais c’est en apprenant à dire « non » plus souvent que vous mènerez une vie plus productive.

Si vous avez tendance à répondre « oui » par défaut aux demandes ou propositions qui vous sont faites, vous vous retrouverez surmené la plupart du temps.

Il n’y a aucun intérêt à constamment avoir une énorme charge de travail sur les bras. Cela risque en fait de détourner votre attention des choses qui sont réellement importantes. En vous servant de la matrice ci-dessus, vous pourrez identifier les demandes sans véritable importance et les décliner sans prendre de risques.

Répondre « non » peut être difficile, surtout si vous ressentez l’obligation morale d’aider les autres. Cela dit, vous ne pourrez soutenir les autres qu’en vous soutenant d’abord vous-même.

Si vous vous retrouvez à accepter plus de travail même en période de surmenage, suivez le conseil du conférencier TED Derek Sivers :

« Si vous n’êtes pas INCROYABLEMENT enthousiasmé à propos de quelque chose, répondez “non”. »

Changez la façon dont vous percevez l’exercice physique

Le but de l’exercice physique ne doit pas nécessairement être la poursuite d’un physique de pointe. Considérez l’exercice comme un moyen de clarifier votre esprit et de garantir votre bien-être.

L’exercice pousse le corps à libérer des endorphines qui agissent comme des analgésiques naturels. Ces molécules peuvent soulager la tension et améliorer la qualité de votre sommeil, réduisant ainsi votre niveau de stress. Même 5 minutes de cardio peuvent être suffisantes pour déclencher cet effet. En intégrant l’exercice dans votre style de vie, vous serez en mesure de changer votre réaction au stress.

De même, vous pouvez aiguiser votre esprit en pratiquant la méditation consciente. Les études ont montré que la méditation permet d’avoir un meilleur contrôle sur la façon dont votre esprit réagit aux facteurs de stress endogènes, comme les pensées improductives qui provoquent de l’anxiété.

Prenez occasionnellement le temps de vous déconnecter du monde

Au cours d’une étude réalisée par l’Association américaine de psychologie au sujet des réseaux sociaux et du stress, les chercheurs ont découvert que les personnes qui consultent constamment leurs flux sont sujettes à des niveaux plus élevés de stress par rapport aux individus qui passent moins de temps sur les réseaux sociaux.

Par ailleurs, les participants ayant l’habitude de constamment consulter leur boîte de réception ressentaient également des niveaux de stress plus élevés.

La technologie occupe aujourd’hui une place primordiale dans notre quotidien. Non seulement elle nous fournit les moyens d’accomplir davantage, mais elle nous permet également de rester connectés avec notre emploi et tout ce qui se passe dans le monde.

De temps à autre, et précisément lorsque vous êtes surmené, tentez de vous éloigner des réseaux sociaux pendant un moment :

  • Désactivez les notifications sur votre téléphone et vos autres appareils pour vous déconnecter pendant un certain temps.
  • Utilisez l’extension Chrome Stay Focused pour bloquer temporairement l’accès aux réseaux sociaux.

Automatisez et externalisez dans la mesure du possible

Ne pas chercher à gérer toutes les tâches ni à contrôler l’ensemble des opérations ne signifie nullement renoncer au pouvoir. Il s’agit de mettre toutes les chances de votre côté en préservant votre temps et votre attention pour pouvoir vous focaliser sur les aspects essentiels de votre activité.

En prenant ne serait-ce que quelques minutes pour automatiser ou externaliser certains de vos processus actuels, vous pourriez éliminer de façon permanente une partie du stress auquel vous faites face.

Envisagez l’utilisation d’outils comme IFFT (pour votre vie personnelle - interface en anglais) et Zapier (pour votre vie professionnelle - interface en anglais) pour réduire le temps et les efforts nécessaires à l’accomplissement des tâches fréquentes et répétitives.

À titre d’exemple, Zapier vous permettra d’automatiser des tâches comme le téléchargement des photos publiées en ligne par les internautes sous un hashtag déterminé et leur sauvegarde sur Dropbox.

Pour l’externalisation, tentez d’engager un assistant virtuel à travers Fancy Hands (pour les tâches quotidiennes – plateforme en anglais) ou Zirtual (pour les propriétaires d’entreprises – plateforme en anglais) pour déléguer vos tâches administratives.

Prenez l’habitude d’évaluer régulièrement les processus que vous utilisez de façon répétée pour trouver des façons de les simplifier. C’est un petit investissement en matière de temps qui fournit une énorme valeur ajoutée à long terme.

Adonnez-vous à des activités qui vous passionnent

Il s’agit d’un concept qui existe dans plusieurs cultures et langages. En japonais, on appelle cela « ikigai ». En anglais, c’est « purpose ». En français, c’est la « raison d’être ». Quel que soit le nom que nous lui donnons, ce concept fait allusion à l’idée de s'adonner à quelque chose de passionnant (qui vous enthousiasme quelles que soient les conditions).

Il peut être dangereux pour votre bien-être de dépendre d’un emploi, d’une relation, ou de toute autre chose. En cas de problème, cela risque d’occasionner des répercussions négatives sur les autres aspects de votre vie.

Bien qu’il puisse sembler contrintuitif de faire davantage de choses pour rendre votre quotidien moins stressant, rappelez-vous que le stress n’est pas lié au volume de travail que vous devez accomplir. C’est votre réaction au stress qui compte.

Qu’il s’agisse de peinture, d’écriture, de la gestion d’un blog, d’une formation à suivre, du démarrage d’une entreprise à mi-temps, ou d’un meetup auquel vous aimeriez assister, les activités qui vous passionnent et vous enthousiasment indépendamment des facteurs environnementaux peuvent vous aider à évacuer de façon continue tout le stress auquel vous faites face dans votre quotidien.

Le travail créatif, en particulier, peut efficacement vous aider à vous remettre du stress résultant des autres projets dans lesquels vous êtes impliqué, en réduisant par la même occasion la fréquence des épisodes d’épuisement et la probabilité que ceux-ci surviennent dans le futur.

Comprendre le rôle du stress 

Parfois, le stress peut sembler un obstacle insurmontable. Mais souvent, il peut être une puissante source d’énergie productive.

En redéfinissant notre relation avec le stress et en ayant conscience de sa présence, nous pourrions le convertir en levier de productivité majeur lors des périodes où nous nous retrouvons surmenés et en manque de motivation.

Car le stress n’est pas intrinsèquement mauvais. Après tout, c’est l’une des émotions instinctives qui nous a permis de survivre jusqu’ici. Il vous suffit par conséquent de changer la façon dont vous percevez le stress pour vivre une vie plus épanouie et moins chaotique.


Which method is right for you?À propos de l'auteure

Aleks Ignjatovic est la rédactrice en chef du blog de Shopify en français, traductrice et responsable du marketing de contenu pour les marchés francophones.

Article original en anglais : Braveen Kumar
Traduction : Mehdi Chakir

Démarrez votre essai gratuit de 14 jours dès aujourd’hui !